« Touche pas à mon maire ! » : le signal d’alarme des parlementaires de la majorité !

Pour les signataires de la tribune, la banalisation de la violence contre les élus est inacceptable et doit être combattue coûte que coûte

En cette rentrée parlementaire, plus de 80 élus de la majorité dont Joël Giraud ont voulu apporter leur soutien aux maires à travers une tribune commune qui dénonce la brutalité dont ces derniers sont victimes.

Intimidations, menaces, dégradations, les violences sont de plus en plus nombreuses et ont atteint leur paroxysme début août, lorsque le maire de Signes dans le Var a été tué alors qu’il tentait simplement d’éviter que sa commune ne soit dégradée.

Ce climat délétère pèse sur le moral des personnes qui s’engagent corps et âmes dans la vie publique et font le tissu de notre pacte républicain.

Il est donc devenu primordial de défendre le rôle et la figure de l’élu local, et en particulier du maire, en lui redonnant son rôle de décisionnaire au plus près du terrain. C’est tout le sens du projet de loi « Engagement et proximité » présenté par les Ministres Jacqueline Gourault et Sébastien Lecornu et plus largement l’action du gouvernement depuis l’élection du président de la République.

Pour que notre démocratie locale continue à vivre, pour que notre jeunesse s’y implique encore davantage, nous devons faire en sorte que les mandats locaux soient mieux reconnus et dire avec force : « TOUCHE PAS A MON MAIRE ! »

Lu sur Alpes 1 : « Alpes du Sud : « Touche pas à mon maire », l’appel signé par plus de 80 parlementaires« 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*