Joël Giraud cosigne un courrier demandant l’interdiction des élevages de visons Néovison.

Éric ALAUZET , Député de la 2ème circonscription du Doubs

Loïc DOMBREVAL , Député de la 2ème circonscription des Alpes-Maritimes

Joël GIRAUD , Député de la 2ème circonscription des Hautes-Alpes

Xavier PALUSZKIEWICZ , Député de la 3ème circonscription de Meurthe-et-Moselle

cosignent le courrier suivant à Monsieur François DE RUGY, Ministre de la transition écologique et solidaire lui demandant l’interdiction des élevages de visons Néovison

« Monsieur le Ministre,

La demande principale suggérée par l’association Combactive et que nous relayons auprès de vous porte sur l’interdiction des élevages de visons Néovison par arrêté ministériel, dès lors que cette espèce est classée nuisible et que les fuites d’individus sont fréquentes.

Outre cet aspect, le caractère polluant lié à la teneur des rejets de ce type d’élevage à ces installations le classement dans la nomenclature des installations classées pour la protection de l’environnement.

L’arrêté proposé porte interdiction d’introduction sur le territoire national, de détention, de transport, de colportage, d’utilisation, d’échange, de mise en vente, de vente ou d’achat de tout spécimen vivant de l’espèce Neovison vision (vison d’Amérique).

 La multiplication de ces incidents partout en France, et spécialement en Bretagne ou encore en Dordogne où la problématique a pris de l’envergure, menace directement le vison d’Europe (Mustela Lutreola), une autre espèce de mustélidé présente naturellement sur notre territoire qui se trouve à présent en danger critique selon la classification de l’UICN et dont la présence en France se limite aujourd’hui à quelques spécimens recensés dans l’ouest du pays.

Sa disparition imminente est attribuée à l’introduction dans son milieu naturel du vison d’Amérique, qui véhicule notamment des maladies auxquelles le vison d’Europe est plus sensible.

Ces préoccupations ont fait émerger plusieurs plans locaux et nationaux pour la préservation de cette espèce et ont également conduit à classer le vison d’Amérique sur la liste des animaux classés nuisibles sur l’ensemble du territoire par arrêté du 2 septembre 2016 relatif au contrôle par la chasse des populations de certaines espèces non indigènes et fixant, en application de l’article R. 427-6 du code de l’environnement, la liste, les périodes et les modalités de destruction des espèces non indigènes d’animaux classés nuisibles sur l’ensemble du territoire métropolitain.

L’arrêté du 14 février 2018 relatif à la prévention de l’introduction et de la propagation des espèces animales exotiques envahissantes sur le territoire métropolitain va encore plus loin en interdisant expressément l’introduction de cette espèce dans le milieu naturel.

Pour toutes ces raisons, nous vous prions, Monsieur le Ministre, de bien vouloir étudier la proposition d’arrêté ministériel avec précisions.Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de nos salutations distinguées. »

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*