Joël Giraud intervient auprès de Stéphane Travert Ministre de l’Agriculture pour l’arboriculture AB/BIO

Extrait du courrier de Joël Giraud Député des Hautes-Alpes, Rapporteur Général de la commission des Finances

Monsieur le Ministre,

Permettez-moi d’appeler votre attention sur les problèmes rencontrés par la filière arboricole de la région Provence Alpes Côte d’Azur qui est en train de convertir environ 10% du verger pommes et poires en agriculture biologique AB/BIO, et ce notamment sur le territoire des Hautes-Alpes, département de ma circonscription.

La filière arboricole me souligne cependant que pour arriver à produire bio dans des conditions raisonnables, les arboriculteurs ont besoin d’utiliser deux produits biologiques indispensables :

  • la bouillie sulfocalcique BSC : chaux vive + soufre/curatio pour son action fongicide sur la tavelure et l’oïdium
  • le NEEM (Azadirachtine/ NEEMAZAL, issu du Margousier arbre originaire d’Inde pour son action aphicide contre le puceron cendré, ravageur redoutable et présent sur notre territoire.

Ces produits sont homologués depuis plus de 15 ans en Allemagne, en Italie et en Suisse. Ils sont distribués par les sociétés Polysenio et Andermatt dans ces pays.

Depuis 2015 ils sont autorisés sous régime dérogatoire en France. Aussi les arboriculteurs de la zone traditionnelle de la région Provence Alpes Côte d’Azur souhaitent que ces produits bénéficient du même type d’homologation.

Ainsi, je vous demande de bien vouloir remédier à cette iniquité et d’homologuer de façon permanente ces deux produits techniquement indispensables à une conversion sereine en arboriculture biologique.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’assurance de ma très haute considération

Stéphane   Stéphane Travert

Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*