Pastoralisme : Le ministre de l’agriculture veut tendre vers le zéro attaque tout en préservant notre biodiversité

En séance des questions au Gouvernement,  le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation Stéphave Travert a rappelé l’importance du pastoralisme sur le plan touristique, de la biodiversité et des filières agricoles de qualité.
Ayant reçu depuis sa prise de fonction de nombreux élus et éleveurs de régions touchées par la prédation du loup, dont une délégation de JA 05 venus avec le député Joël Giraud lui rappeler l’urgence à agir, il a déclaré ne pouvoir passer sous silence leur détresse.
Aussi, en étroite concertation avec le ministre de la transition écologique et solidaire, des solutions seront apportées.
Son ministère réalisera à l’automne une étude prospective sur l’avenir du pastoralisme en présence du loup afin d’élaborer le prochain plan national loup 2018/2022.
Pour Stéphane Travert, il est nécessaire de de sortir de l’approche comptable du nombre  de prélèvements mensuels qui embrase le débat public au moment de la publication des  arrêtés.
Il faut aller vers une approche pluriannuelle beaucoup plus fine qui prenne en compte l’ensemble des territoires, en concertation avec les acteurs concernés. « L’objectif est double : tendre vers le zéro attaque tout en préservant notre biodiversité à laquelle nous sommes attachés. »

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*