La revalorisation des retraites agricoles définitivement adoptée

Avancée sociale majeure pour le monde agricole, le Sénat a entériné ce jour en deuxième lecture la proposition de loi visant à assurer la revalorisation des pensions de retraite agricoles. Le texte porte le seuil minimal de retraite à 85% du SMIC, soit 1025€ nets mensuels, pour l’ensemble des agriculteurs retraités.

La majorité s’était engagée depuis le début du quinquennat à améliorer le niveau de vie des retraités agricoles dont les deux tiers touchent aujourd’hui une pension inférieure à 1 000 €. Un groupe de travail de députés LaREM sous la houlette du député du Lot-et-Garonne Olivier Damaisin, auquel participait Joël Giraud, œuvrait depuis plusieurs mois à adapter le texte à la situation actuelle des retraites et négocier avec le gouvernement un amendement permettant de revaloriser les pensions de retraite les plus faibles du régime des non-salariés agricoles à hauteur de 85 % du SMIC net agricole (au lieu de 75%) à compter de 2022, le temps que le mécanisme soit mis en place par la MSA. Dans un objectif de justice sociale, l’amendement adopté par une majorité élargie (LaREM, MODEM, Agir Ensemble) instaurait dans le même temps un écrêtement en fonction du montant de retraite tous régimes afin d’assurer une équité entre assurés monopensionnés et polypensionnés.

Avec le vote conforme du Sénat, cette avancée est désormais inscrite dans la loi, ce dont se réjouit vivement le député Joël Giraud, qui y voit une véritable reconnaissance envers le monde agricole grand oublié des majorités précédentes, à un moment particulièrement critique pour la profession.

Le député des Hautes Alpes et ses collègues travaillent d’ores et et déjà à un texte sur la situation des conjoints.

article de Alpes 1 : http://alpesdusud.alpes1.com/news/locales/83428/agriculture-la-revalorisation-des-retraites-agricoles-definitivement-adoptee

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.