La ministre du travail rencontre les acteurs haut-alpins de la formation professionnelle

La ministre du travail Muriel Pénicaud était en visite officielle à Gap ce vendredi 7 février à l’invitation des députés des Hautes-Alpes pour rencontrer les acteurs de la formation professionnelle et de l’insertion et échanger sur les spécificités socio-économiques du département.

La ministre, accompagnée des 3 parlementaires haut-alpins, des Présidents de la Région et du Département, des élus locaux dont le maire de Gap et de la Préfète s’est d’abord rendue au centre formation des apprentis (CFA) régional de Gap, où elle a pu échanger avec des apprentis dont du CAP cuisine, formateurs et maîtres d’apprentissage aux parcours variés, à travers notamment la visite de plateaux techniques. Elle s’est vue remettre un courrier en main propre d’un jeune ivoirien ému de témoigner de sa chance de pouvoir s’intégrer deux ans après son arrivée en France par l’apprentissage et de participer à un concours.

Muriel Pénicaud est ensuite allée inaugurer l’Ecole de la deuxième chance sur le site de l’Agence pour la formation professionnelle des adultes (AFPA) de Gap reconnu village AFPA, proposant des formations en alternance en entreprise aux jeunes à partir de 16 ans qui ont eu des parcours scolaires difficiles et se retrouvent éloignés de l’emploi. Une inauguration plus que symbolique car ce centre était voué à la disparition et la mobilisation des élus, maire de Gap et parlementaires en tête, à permis de lui donner… une 2ème vie pour une 2ème chance.

La ministre a rappelé le rôle majeur de l’apprentissage, voie royale d’accès à l’emploi et les bons résultats du gouvernement en la matière puisque le nombre de contrats a augmenté en 2019 de 16% en France et 13% dans les Hautes-Alpes, notamment suite à la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel du 5 septembre 2018 qui a simplifié les modalités de l’apprentissage et permis de développer l’offre de formation.

La visite s’est poursuivie l’après-midi au centre de formation et chantier d’insertion le Gabion à Saint-Sauveur, où après présentation de la structure par ses dirigeants, s’est tenue une réunion provoquée par le député Joël Giraud avec des travailleurs saisonniers et représentants d’associations de saisonniers qui ont pu évoquer les spécificités du territoire telles que la bi-saisonnalité et leurs inquiétudes quant à l’incidence de la réforme de l’assurance chômage. Le matin une première réunion avait permis aux syndicats de salariés et aux employeurs, notamment Domaines Skiables de France d’échanger avec le directeur de cabinet de la ministre. Sur ce sujet, le député haut-alpin s’est engagé à poursuivre l’échange avec le cabinet de la ministre au-delà de la visite. La journée s’est finie sur une deuxième réunion avec les membres du Club entreprises des Hautes-Alpes qui se sont engagées à développer l’accueil des stagiaires, apprentis et personnes en parcours d’insertion aux travers de démarches innovantes.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*