Ligne Grenoble-Gap : les élus locaux maintiennent la pression aux côtés du collectif de l’Etoile ferroviaire de Veynes

Le député et Rapporteur général du budget Joël GIRAUD était présent samedi 5 octobre à l’assemblée générale du collectif de l’Etoile ferroviaire de Veynes, en état d’alerte après l’absence de décision lors de la réunion qui s’est tenue le jeudi 26 septembre en préfecture de Gap entre les représentants de l’État, des Régions, des Départements et de SNCF Réseau quant aux travaux d’urgence à réaliser pour empêcher la fermeture de la ligne Grenoble-Gap dès 2020, seule voie de contournement de la ligne de TET Paris-Briançon dont l’interruption est prévue 9 mois en 2021 pour cause de travaux sur la portion Veynes-Valence.

Fermement résolu à ne pas accepter d’impraticables solutions comme une liaison par car en correspondance d’un Paris-Modane, Joël Giraud a vivement regretté les résistances de la SNCF à estimer objectivement et réaliser les travaux nécessaires au maintien de la ligne interrégionale, appelant le gouvernement à ses responsabilité vis-à-vis de l’établissement public dont il a la tutelle et dont les objectifs et moyens doivent être fixés à la mesure de la mission de service public qui est la sienne. Il a ainsi pu faire état d’une information venant du cabinet du Secrétaire d’Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari confirmant une estimation des travaux d’urgence à réaliser à hauteur de 18 M € et non 30 M €, comme la SNCF l’avait nouvellement évoqué de manière incompréhensible lors du dernier comité de pilotage. Le député a ainsi assuré le collectif s’il en était besoin de sa plus totale mobilisation pour le maintien de l’axe nord sud de l’étoile de Veynes, aux côtés des nombreux maires, parlementaires haut-alpins, du président du Département, élus isérois et métropolitains de Grenoble également présents.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*