Apprentissage : la réforme de 2018 porte ses fruits dans les Hautes-Alpes

Joël Giraud et Pascale Boyer se félicitent que les acteurs de l’apprentissage s’emparent des nouveaux outils mis à leur disposition.

Un an après la promulgation de la loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel, l’apprentissage est en plein essor en France.

Après une hausse de 7,4% en 2018, le nombre de jeunes en apprentissage a augmenté de 8,4% au premier semestre 2019. Ainsi, on compte désormais plus de 458 000 apprentis dans l’Hexagone, du jamais vu !

Les chiffres sont encore plus éloquents dans les Hautes-Alpes. Entre 2017 et 2018, le nombre d’apprentis y a augmenté de 12% (contre seulement 4,2% en moyenne dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur). Sur la période allant de juin 2018 à juin 2019, ce ne sont pas moins de 644 nouveaux contrats qui ont été signés dans le département (là encore une augmentation d’environ 12% par rapport à la période précédente).

Les députés hauts-alpins Pascale Boyer et Joël Giraud se réjouissent des effets de cette réforme. Redonner à l’apprentissage ses lettres de noblesse, c’était un des grands engagements de campagne du Président de la République en matière de formation et d’éducation. Objectif accompli !

Il convient de saluer l’engagement du gouvernement, et en particulier de la Ministre du Travail Muriel Pénicaud, en la matière qui a notamment permis d’aider au financement du permis de conduire de plus de 17 753 apprentis pour un montant avoisinant les 9 millions d’euros et qui a versé plus de 35 000 aides à 30 000 employeurs qui en ont fait la demande.

Au-delà de l’aspect financier, ces progrès sont dus aux nouvelles libertés qu’offre la loi à tous les acteurs de l’apprentissage : jeunes, Centre de formations des apprentis (CFA) et entreprises.

Ils s’expliquent également par le changement de regard porté sur cette voie. Trop longtemps, nous avons commis l’erreur de distinguer le travail intellectuel et manuel, la théorie et la pratique. Grâce à l’action de la majorité, cette époque est en passe d’être révolue dans notre pays, les Hautes-Alpes en tête.

Lu sur le dauphine.fr : « Hautes-Alpes : L’apprentissage règne en maître dans le département« 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*