La Secrétaire d’Etat Emmanuelle Wargon signe le Contrat de transition écologique du Pays Briançonnais-Ecrins-Guillestrois-Queyras demain à Briançon, pour que transition écologique rime avec développement économique

Emmanuelle WARGON et Sébastien LECORNU

Annoncée en juillet 2018 par Sébastien Lecornu, alors Secrétaire d’Etat auprès du ministre chargé de la Transition écologique et solidaire, la sélection du Pôle d’Equilibre Territorial et Rural (PETR) du Briançonnais, des Ecrins, du Guillestrois et du Queyras parmi les 13 territoires pilotes en France concernés par les Contrats de transition écologique (CTE) initiés par le Gouvernement suite à l’adoption du Plan Climat en 2017 marquait l’engagement et la qualité des nombreuses initiatives de ce territoire en matière environnementale, que cela soit dans les domaines de l’énergie, la préservation et la valorisation de l’environnement, la gestion intégrée des risques naturels, les circuits courts, l’agriculture, la mobilité intégrée, les gestion des déchets ou encore la diversification touristique. Le député Joël Giraud, qui avait vivement soutenu sa candidature en organisant dès 2017 un entretien entre le Président du PETR, Pierre Leroy et le cabinet de Sébastien Lecornu , les deux hommes s’étant ensuite rencontrés le 10 janvier lors de la visite du Ministre et de Jean-Michel Blanquer, se réjouit ainsi vivement de la venue de la nouvelle Secrétaire d’Etat auprès du ministre d’Etat chargé de la Transition écologique et solidaire, Emmanuelle Wargon, pour la signature de la charte d’engagement et du CTE ce 25 avril au siège de la Communauté de communes du Briançonnais après une visite de terrain à Puy Saint André. Premier territoire de montagne retenu pour un CTE, le PETR Briançonnais – Écrins – Guillestrois – Queyras est déjà engagé dans un « Plan climat air énergie territoriale » consistant à réduire de manière substantielle les consommations énergétiques et émissions de gaz à effet de serre (GES) pour atteindre une part de 32% d’énergies renouvelables dans la consommation finale, mais aussi dans le dispositif « Territoire à énergie positive pour la croissance verte » (TEPCV) et la démarche « 0 déchet 0 gaspillage ». Programme d’actions sur 3 à 4 ans pour accompagner les mutations écologiques et économiques, le CTE permettra de mobiliser financements et ingénierie pouvant être apportés par les services de l’État et les établissements publics (ADEME, Caisse des dépôts -Banque des territoires…) auprès de porteurs de projets privés et publics autour de 5 orientations stratégiques retenues par le PETR : autonomie alimentaire, gestion des déchets, logements, éco-mobilité et autonomie énergétique. Pour le député, « ce dispositif innovant associant acteurs publics et privés pour un accompagnement de l’Etat à la carte, en fonction des dynamiques du territoire et avec des objectifs concrets de résultats est la preuve que la transition écologique peut se conjuguer avec le développement économique, mieux elle doit en être un moteur essentiel. »

Article lu sur dici.fr le 24 Avril : http://joelgirauddepute.fr/wp-content/uploads/2019/04/précedent-cp.pdf

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*