Accès aux Hautes-Alpes : parler d’une seule voix, pour se faire entendre.

Réunion transports Joël Giraud

Les Haut-Alpins, par la voix de plusieurs de leurs représentants, ont interpellé par courrier la Ministre chargée des Transports, Madame Elisabeth BORNE, sur l’enclavement des Hautes-Alpes.

« Ce département souffre d’accès médiocres, l’empêchant d’exploiter pleinement ses atouts touristiques et son potentiel économique. Nous tenons à exprimer formellement notre engagement commun en vue de trouver de véritables solutions pour désenclaver rapidement et définitivement les Hautes-Alpes ».

Les signataires ont été reçus au Ministère des Transports à Paris, le lundi 25 février 2019.

Ce rendez-vous constructif a permis :

• de sensibiliser leurs interlocuteurs à l’urgence de la situation ;

• d’envisager les pistes d’amélioration, notamment l’opportunité pour les Hautes-Alpes d’ouvrir une renégociation des termes de la concession entre l’État et son concessionnaire de l’A51, en vue de la réalisation d’aménagements routiers et autoroutiers en direction de Gap et de l’Avance ou encore le transport ferroviaire.

Dans le même temps, cette délégation de Haut-Alpins a :

• lancé la pétition/consultation « Désenclaver les Hautes-Alpes, une bonne fois pour toute » ;

• proposé à toutes les collectivités, chambres consulaires, fédérations et syndicats professionnels des Hautes-Alpes de signer une motion commune ;

Délégation présente au Ministère : Joël Giraud, Député des Hautes-Alpes ; Pascale Boyer, Députée des Hautes-Alpes ; Patricia Mohret-Richaud, Sénatrice des Hautes-Alpes ; Jean-Marie Bernard, Président du Département des Hautes-Alpes ; Roger Didier, Maire de Gap, Président de l’Agglomération, Vice-Président de la Région Sud ; Patrick Ricou, Président de l’Agence de Développement des Hautes-Alpes ; Éric Gorde, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie des Hautes-Alpes ; Michel Garcin, Vice-Président de l’Union des Entreprises des Hautes-Alpes en charge de l’Intérim



article du DL :

http://joelgirauddepute.fr/wp-admin/upload.php?item=3407

article de Alpes 1 :

http://alpesdusud.alpes1.com/news/hautes-alpes/75778/hautes-alpes-les-representants-haut-alpins-font-bloc-pour-desenclaver-le-territoire

article de DICI:

Désenclavement des Hautes-Alpes : des élus reçus par la ministre des Transports

Des élus haut-alpins ont interpellé par courrier la Ministre chargée des Transports, Elisabeth Borne, sur l’enclavement des Hautes-Alpes. « Ce département souffre d’accès médiocres, l’empêchant d’exploiter pleinement ses atouts touristiques et son potentiel économique. Nous tenons à exprimer formellement notre engagement commun en vue de trouver de véritables solutions pour désenclaver rapidement et définitivement les Hautes-Alpes ». Les signataires ont été reçus au Ministère des Transports à Paris, ce lundi. 

Délégation présente au Ministère : Joël Giraud, Député des Hautes-Alpes ; Pascale Boyer, Députée des Hautes-Alpes ; Patricia Mohret-Richaud, Sénatrice des Hautes-Alpes ; Jean-Marie Bernard, Président du Département des Hautes-Alpes ; Roger Didier, Maire de Gap, Président de l’Agglomération, Vice-Président de la Région Sud ; Patrick Ricou, Président de l’Agence de Développement des Hautes-Alpes ; Éric Gorde, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie des Hautes-Alpes ; Michel Garcin, Vice-Président de l’Union des Entreprises des Hautes-Alpes en charge de l’Intérim ; Stéphane Scarafagio, Président de la Fédération du B.T.P. des Hautes-Alpes.

Selon leur communiqué de presse, 

« Ce rendez-vous constructif a permis :

• de sensibiliser leurs interlocuteurs à l’urgence de la situation ;

• d’envisager les pistes d’amélioration, notamment l’opportunité pour les Hautes-Alpes d’ouvrir une renégociation des termes de la concession entre l’État et son concessionnaire de l’A51, en vue de la réalisation d’aménagements routiers et autoroutiers en direction de Gap et de l’Avance ou encore le transport ferroviaire.

Dans le même temps, cette délégation de Haut-Alpins a :

• lancé la pétition/consultation « Désenclaver les Hautes-Alpes, une bonne fois pour toute » ;

• proposé à toutes les collectivités, chambres consulaires, fédérations et syndicats professionnels des Hautes-Alpes de signer une motion commune ».

Publié par Déborah Varet le lun, 25/02/2019 – 19:07

Article Alpes et Midi:

Publié le 7 mars 2019

« Ce département souffre d’accès médiocres, l’empêchant d’exploiter pleinement ses atouts touristiques et son potentiel économique. Nous tenons à exprimer formellement notre engagement commun en vue de trouver de véritables solutions pour désenclaver rapidement et définitivement les Hautes-Alpes. » Telle est la profession de foi faite par les signataires d’un courrier à la Ministre des Transports, Elisabeth Borne, concernant l’enclavement des Hautes-Alpes.

Ces signataires sont les Députés Pascale Boyer et Joël Giraud, la Sénatrice Patricia Morhet-Richaud, Jean-Marie Bernard Président du Département, Roger Didier Maire de Gap, Président d’Agglomération et vice-président à la Région, Patrick Ricou Président de l’Agence Départemental de Développement Economique et Touristique, Eric Gorde, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie, Michel Garcin, vice-président de l’UPE 05 et Stéphane Scarafagio Président de la Fédération du BTP 05.

Est-ce l’union sacrée pour une cause moult fois débattue… et toujours retoquée ?! Pierre Bernard-Reymond, ex Député, Secrétaire d’Etat, Sénateur et maire de Gap, s’était en son temps plu à faire la longue liste de toutes les occasions manquées par les Hautes-Alpes en termes de désenclavement, tunnels, ferroviaire, routes… la liste était longue… Aujourd’hui où l’argent public manque qu’y aurait-il de changé ? Le réchauffement climatique et les politiques qu’il induit pourraient-elles changer le cours de l’enclavement haut-alpin ? Enfin l’union entre monde politique et monde économique pourrait-elle faire LA différence ? Car il faut bien se souvenir que le manque d’union a certainement joué en défaveur des Hautes-Alpes à de nombreuses reprises, ne serait que dans le dernier dossier, l’A51.

La délégation haut-alpine a été reçue au Ministère des Transports à Paris le 25 février. Cela lui a permis de sensibiliser ses interlocuteurs à l’urgence de la situation ; d’envisager les pistes d’amélioration, notamment l’opportunité pour les Hautes-Alpes d’ouvrir une renégociation des termes de la concession entre l’État et son concessionnaire de l’A51, en vue de la réalisation d’aménagements routiers et autoroutiers en direction de Gap et de l’Avance ou encore le transport ferroviaire. Il faut dire que question mobilité le département ne brille pas par ses propositions. Si le train de nuit Paris/Briançon a été maintenu pour quelques temps encore, personne n’a de réponse définitive, les autres lignes de chemin de fer tentent de survivre, souvent soutenues par des collectifs d’usagers qui veillent au grain. Quant à l’A51, renvoyée à 2050 par le gouvernement Hollande plus personne n’y croit.

Dans le même temps, cette délégation de haut-alpins a lancé la pétition/consultation «Désenclaver les Hautes-Alpes, une bonne fois pour toute » via le Net afin de remotiver les haut-alpins sur la question, et proposer à toutes les collectivités, Chambres consulaires, fédérations et syndicats professionnels des Hautes-Alpes de signer une motion commune.

Reste maintenant à convaincre l’Etat ! Car c’est à chaque fois là que les volontés se sont cassé les dents. Y compris lorsque Pierre Bernard-Reymond avait assuré avoir réuni des groupes privés prêts à relever le défi de la poursuite de l’A51 sous condition de la prolongation de leur concession…

Claudine Usclat


Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*