Prélèvement à la source : l’apocalypse n’a pas eu lieu

C’est désormais confirmé, Les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse (de gauche à droite) : Mort, Famine, Guerre et Conquête n’étaient pas Cinq, le prélèvement à la source n’en faisait pas partie

Le genre apocalyptique est essentiellement politique. Bien qu’il trouve sa source dans le livre des Révélations. Dans les derniers mois qui ont précédé le prélèvement à la source, quels n’ont pas été les commentaires prévisionnistes alarmants. Les trompettes de l’apocalypse ont sonné presque autant que celles du bug informatique de l’an 2000 ! Qui n’a jamais eu lieu.

« Fiasco », « bug », rodéo », « catastrophe », « panique à bord », « psychodrame », une réforme qui va « alimenter les populismes », un consentement à l’impôt qui va se « dégrader » … Un véritable combat cosmique entre forces célestes et forces démoniaques, incarnées sur Terre par une puissance politique malfaisante : la « réforme fiscale ».

Toutes ces prises de parole publiques, celles des opposants comme celles de certains économistes et éditorialistes, ont provisoirement donné le sentiment aux contribuables qu’ils allaient payer la facture. Ils ont ainsi pour la plupart, vécu ce combat sur le mode de la persécution par le pouvoir politique. Dans le même moment, les troupes célestes combattaient pour eux dans le ciel.

Mais il ne faut jamais confondre prophétie et prédiction.

Désormais, les mêmes auteurs de ces prises de parole louent une « réussite technique » et même une « performance administrative ». Certains commentateurs de la vie publique osent un questionnement pudique « les inquiétudes ont-elles été exagérées ? ». D’autres rationalisent « la réussite est tout de même naturelle après plus de deux ans de préparation ».

Nous voilà rassurés, le Bien a tout de même triomphé du Mal.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*