Présentation des vœux du député et Rapporteur général du budget Joël Giraud à Ancelle

Malgré les chutes de neige abondantes, le public est venu en nombre jeudi 31 janvier à la station d’Ancelle pour les traditionnels vœux du député et Rapporteur général du budget Joël Giraud, qui n’hésite pas à délocaliser l’exercice depuis qu’il n’est plus maire pour être au plus proche des hauts-alpins.

En présence du maire Gilbert JOURDAN à qui le député a remis une médaille de l’Assemblée nationale en hommage à ses pas moins de huit mandats au service du développement de la commune, des représentants du corps préfectoral au grand complet avec la Préfète, Mme Cécile BIGOT-DEKEYZER, la Secrétaire générale de la Préfecture, Mme Agnès CHAVANON, et le Sous-Préfet de l’arrondissement de Briançon, M. Jean-Bernard ICHÉ, du Président du Conseil départemental, M. Jean-Marie BERNARD, de nombreux élus, représentants de corps associatifs et du monde économique, Joël Giraud a évoqué les nombreuses avancées en faveur des collectivités rurales qu’il a pu obtenir dans le cadre des discussions budgétaires.

Parmi ces avancées, la majoration de la population touristique dans les concours financiers pour les petites communes au potentiel fiscal par habitant moyen supportant de lourdes charges, qui représente une manne supplémentaire annuelle de plus de 50 000 € pour la seule commune d’Ancelle ! Mais aussi l’augmentation  de 7% dans les Hautes-Alpes de la Dotation d’équipement aux territoires ruraux (DETR) sous l’effet conjugué du recyclage d’une partie de l’ancienne réserve parlementaire et de mesures obtenues par le rapporteur en loi de finances, ou encore une plus juste répartition de la dotation d’intercommunalité, des agglomérations envers la ruralité, bénéficiant a toutes les communautés de communes mais en particulier celles des Écrins et du Briançonnais à hauteur respectivement de 60.000€ et 180.000€, qui sans cela en était privées.

En réponse à une certaine défiance envers l’action politique exacerbée par l’actualité, le député a également tenu à souligner le travail de l’ensemble des acteurs publics, élus et Etat, qui œuvrent dans leur grande majorité à l’intérêt de leur territoire avec engagement et professionnalisme, saluant la collaboration avec les services de l’Etat toujours à l’écoute ou les nombreuses actions menées par la députée de la première circonscription notamment sur l’épineux dossier du loup. Joël Giraud a également réaffirmé tout l’intérêt qu’il y a à faire venir des ministres dans les Hautes-Alpes, rappelant les annonces du Premier ministre à l’occasion des Assises de l’eau à Chaillol, dont celle de 2 milliards d’euros sur 6 ans investis par les agences de l’eau pour les territoires ruraux, annonces qui n’auraient assurément pas les mêmes répercussions depuis la capitale. Il a enfin conclu sur l’importance d’une participation forte de tous au Grand débat qui s’est ouvert, respiration démocratique essentielle qui doit pouvoir s’inspirer de ce qui se fait dans nos pays voisins, à l’image de la confédération helvétique qui a pu au moyen du référendum d’initiative populaire réaliser d’importantes avancées notamment dans le domaine de la fiscalité écologique.

Le député a eu enfin des paroles très dures pour les casseurs de radars, qui génèrent des comportements dangereux sur les routes, accroissant le bilan des morts par accident mais aussi privant de près de 500 millions de recettes l’agence de financement des infrastructures de transports mettant en péril la rénovation des petites lignes ferroviaires comme GRENOBLE VEYNES GAP.

article du Dauphiné Libéré 3-02-19

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*