Hautes-Alpes : Joël Giraud, député des Hautes-Alpes, interpelle l’Etat ce samedi dans le cadre de la ligne ferroviaire entre Grenoble et les Alpes du Sud

A l’initiative du collectif de l’étoile ferroviaire de Veynes, une motion a été votée ce samedi matin en assemblée générale à Lus-la-Croix-Haute pour le maintien et le financement du lien ferroviaire entre Grenoble et les Alpes du Sud. Etaient présents différents élus comme la députée LRM, Pascale Boyer et le sénateur communiste de l’Isère, Gauillaume Gonstard. Cette assemblée a d’ailleurs été organisée après que les deux régions, Auvergne-Rhône-Alpes et PACA, la Métropole grenobloise, les deux départements des Hautes-Alpes et de l’Isère ont confirmé leur volonté de participer aux financements nécessaires sur la ligne ferroviaire en question. Mais alors que la ministre des Transports est attendue dans les Hautes-Alpes le 22 septembre, notamment pour s’exprimer sur le financement de l’étoile de Veynes, le collectif regrette que « l’État reste pour l’instant aux abonnés absents ». D’ailleurs, Joël Giraud, député des Hautes-Alpes et rapporteur du budget à l’Assemblée Nationale, le reconnaît dans une lettre adressée au collectif et lue à l’assemblée générale ce samedi : « c’est donc à l’État d’avancer sur ce dossier vital pour l’avenir de nos territoires. (…) J’appelle ainsi plus que jamais l’État, les collectivités locales et SNCF Réseau à assumer, dans une vision stratégique de long terme, les investissements nécessaires pour assurer le maintien de la ligne ».

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*