Trains de nuit : l’opérateur autrichien qui gère désormais les réseaux allemands, italiens, suisses, tchèques, polonais, slovènes, slovaques…affiche sa bonne santé financière et lorgne sur le marché français

« Pour la SNCF mais aussi la Deutsche Bahn, les trains de nuit étaient un héritage de l’histoire à remiser au placard des souvenirs. Un avis que, en Europe, ne partageait pas ÖBB, l’opérateur public autrichien qui a fait jouer la concurrence et s’est imposé partout depuis 2017… sauf en France affichant… des bénéfices là où la Deutsche Bahn prétendait (comme la SNCF) perdre 37 millions d’euros par an ! « La France, frileuse, n’a pas participé à ce renouveau du train de nuit où les tarifs vont de 29 € pour un siège confortable à 139 € pour un single avec douche et wc » indique le député des Hautes-Alpes et Rapporteur Général du Budget, Joël Giraud, au moment où la loi ferroviaire va ouvrir le rail à la concurrence en France.

ÖBB annonce « regarder avec intérêt la situation en France » dans un article du magazine « Reporterre ».

De là à penser qu’un jour la très montagneuse Autriche sauve les trains de nuit français, c’est un espoir que caresse le député haut-alpin.

Lire l’article de « Reporterre » : https://reporterre.net/INF-Les-trains-de-nuit-renaissent-en-Europe-Le-renouveau-des-trains-de-nuit-en

Lire l’article du Dauphiné Libéré : https://www.ledauphine.com/hautes-alpes/2018/05/15/le-train-de-nuit-paris-briancon-bientot-autrichien

Lire l’article sur Alpes 1 : http://alpesdusud.alpes1.com/news/hautes-alpes/68745/hautes-alpes-l-autriche-parie-sur-le-train-de-nuit-en-europe-et-peut-etre-sur-le-paris-briancon

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*