Le rapporteur général du budget Joël Giraud a présenté ses vœux ce samedi à Aubessagne

N’étant plus maire de l’Argentière-La Bessée, la commune où il présentait régulièrement ses vœux à la fois comme député et comme premier magistrat, Joël Giraud  a présenté cette année ses vœux pour la nouvelle année en deux temps.

Tout d’abord des vœux conjoints avec le Président de la Commission des Finances Éric Woerth (photo ci-dessous) et l’ensemble du personnel du service des finances de l’Assemblée Nationale. Ils ont eu lieu le mercredi 17 janvier à Paris.

Et, sur le territoire, le député a choisi la commune nouvelle d’Aubessagne qui regroupe depuis le 1er janvier les anciennes communes de Saint-Eusèbe-en-Champsaur, Les Costes et Chauffayer pour souhaiter une bonne année 2018 dans la salle des fêtes de Chauffayer ce samedi 27 janvier à 18 heures.

De gauche à droite : Claire Bouchet (députée suppléante), Joël Giraud, Richard Achin (maire d’Aubessagne et ancien maire de Chauffayer), Cécile Bigot-Dekeyzer (Préfète des Hautes-Alpes), Richard Magnan(2e adjoint et ancien maire de Saint-Eusèbe-en-champsaur), Joël Nouguier (1er adjoint et ancien maire des Costes).

Pour Joël Giraud, il s’agit là d’un symbole, lui qui a bataillé tout l’automne pour amender en faveur des communes rurales la Loi de Finances 2018. Combat qui se traduit par la fin de la baisse de la dotation de fonctionnement des collectivités locales, mais aussi la fin du plancher en nombre d’habitants (qui était à 1000 habitants) qui excluait les fusions des communes de petite taille du bénéfice de la  bonification de 5% de Dotation Globale de Fonctionnement (DGF). Une bonne nouvelle pour la toute nouvelle Aubessagne et ses 711 habitants. À noter aussi qu’un autre amendement du député permet également d’étendre cette fusion à d’autres communes en renouvelant le bénéfice de cette bonification de 3 ans a tous, une porte ouverte à l’extension de cette commune nouvelle à d’autres communes du Valgaudemar tel que cela était prévu initialement.

Au-delà, le rapporteur général des finances a présenté les nouveaux dispositifs de remplacement de la réserve parlementaire jugée trop clientéliste et qui vont se traduire pour les Hautes-Alpes, par un surcroît de 547 000 € de dotation d’équipement des territoires ruraux et la création d’un fonds départemental de 158 000 € pour la vie associative. Et, dès ce lundi 29 janvier, Joël Giraud était à Paris, au Ministère de l’Économie et des Finances, pour mettre en place le groupe de travail sur la réforme du financement des collectivités territoriales.

 

art. DL 31-01-18 Voeux J. Giraud

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*