Les petites entreprises sans salarié pourront accéder aux 2000 euros complémentaires du fonds de solidarité

C’est un combat que mène Joël Giraud depuis la mise en place des mesures économiques pour les artisans et commerçants. En effet le député des Hautes-Alpes avait pointé du doigt la difficulté pour les petites entreprises sans salarié de survivre dans un contexte où seule l’aide de la première partie du fonds de solidarité  leur est acquise soit 1500€/mois.  En effet ces petites structures se voient souvent refuser l’instruction d’un prêt à garantie d’État par leur banque et ont des loyers à régler à des propriétaires qui ne sont pas des grandes foncières mais des bailleurs dont le loyer constitue une grande partie de leur retraite.  Après une dernière semaine de négociations, une dernière réunion le 1er mai et une lettre rappelant l’urgente nécessité de cette mesure, le ministre de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire a confirmé ce matin la nouvelle.  Ces commerçants et artisans pourront bénéficier des 2000 euros du 2ème étage du fonds de solidarité dès lors qu’ils n’ont pu obtenir de prêt raisonnable et sont en difficulté financière. Une bouffée d’oxygène pour nombre de petites entreprises qui s’interrogeaient même sur leur capacité à réouvrir à l’issue de la crise.  Une ordonnance sera signée d’ici à la fin de la semaine avec effet rétroactif en avril. 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.